Sondage TNS pour Umalis Group.

sondage umalis group

A l’heure de la crise de l’emploi, il est temps de trouver des solutions innovantes ou de promouvoir des solutions déjà existantes mais peu connues du grand public et des entreprises et pourtant créatrices d’emplois: le portage salarial. C’est l’heure de l’innovation, du changement dans la manière de travailler.

Alors que le gouvernement souhaite assouplir le code du travail pour « libérer l’embauche », Umalis lab, laboratoire spécialisé sur la question de l’emploi affilié à Umalis Group, groupe de sociétés de portage salarial, s’interroge sur le portage salarial et son potentiel de croissance. L’étude menée avec la TNS-Sofres avait pour objectifs d’évaluer l’appétence des salariés du privé pour le portage salarial et d’identifier les freins et les leviers du portage salarial pour les salariés du privé.

Les résultats de ce sondage sont un tournant dans les politiques en faveur de l’emploi. Le portage salarial est une forme de travail méconnue mais qui suscite un intérêt très fort parmi les salariés. 13% des salariés du privé sont spontanément intéressés par le portage salarial mais une fois explicitée l’attractivité passe à 33%. Le portage salarial séduit au moins un quart de toutes les catégories de salariés. 84% des salariés ayant expérimenté le portage salarial ont apprécié l’expérience. Près de 6 salariés du privé sur 10 pourraient envisager ce statut pour rebondir : remédier à une période de chômage, soutenir un démarrage d’activité indépendante. Mais, pour les salariés intéressés, ce sont avant tout l’autonomie et la souplesse qui attirent.

Le portage salarial constitue une nouvelle forme plus flexible et simplifiée de l’organisation du travail. C’est une réponse à la fois demandée par les salariés et efficace contre le chômage. Un chiffre pour résumer la capacité du portage salarial à créer de l’emploi : le chiffre d’affaires potentiel du portage salarial est de 83 milliards d’euros par an !    

Et vous qu’en pensez vous?

Ecrire un commentaire


huit − = 6